Avec le « bon temps » revient le Rockerill – 28/03/09

30 Avr

es températures hivernales derrière nous (et oui, pas facile de chauffer une telle surface !), voici que les activités reprennent de plus belle à la Providence. C’est avec une affiche toujours aussi variée que le Rockerill rouvrait ses portes ce 28 mars dernier. Au programme, concerts punk, expo, démonstration aux forges et soirée électro pour clôturer en beauté cette journée dédiée à la culture alternative.

En ce début d’après-midi pluvieux, pendant que dans la petite salle en contrebas, on s’active aux derniers réglages en vue des concerts qui vont suivre, les portes des Forges s’ouvrent sur une expo plus qu’insolite… Les festivités de réouverture du Rockerill sont lancées !

Samantha Chope et Vessie Garon présentent à un public intrigué leur étrange assemblage dédié à la danse et au mouvement en général. Avec nous, ils reviennent  sur l’itinéraire de cette expo qui en est à sa troisième présentation et qui par définition est en perpétuelle évolution. C’est Samantha – alias Sophie – qui a l’initiative de ce projet. C’est à elle que l’ont doit la jambe en l’air qui tourne et autre chien qui exaspère, le tout animé par de vieux tourne-disques. Vessie s’est quant à lui occupé de l’habillage sonore et du support visuel. C’est lui qui est à la base des surprenants montages vidéo où se côtoient ballerine gracieuse et pénis qui tournoie.

La rencontre de leurs deux univers, ils la définissent comme étant une connexion entre deux personnes très différentes qui participent à la créativité collective en dialoguant à travers leur œuvre. Tout un programme qui se décline autour d’une sincère amitié.  Le projet est loin d’avoir atteint son apogée puisque ils nous promettent de composer un mur complet… Ouf, on n’est pas au bout de nos surprises !

Pendant ce temps de l’autre côté de la salle, juste après le barbecue, les forgerons-artistes du collectif Têtes de l’Art (dont fait également partie notre terrible duo cité plus haut) passe en mode démo et nous prouvent que les forges ne servent pas qu’à faire griller de la viande.

Au Rockerill, il suffit de changer d’étage pour passer d’un univers à l’autre…On se retrouve dans la petite salle où la partie musicale commence en force avec différents groupes punk aussi bien venu du coin que d’Italie. Entre deux changements de scène, Mike Sacchi nous explique que ce festival est organisé en collaboration avec la MJC de Tamines dans le but de promouvoir de jeunes artistes de chez nous comme Alester et The Fiston. Pour l’Italie, on retrouve entre autres Super Elastic Bubble Plastic, un groupe

un groupe Post-punk / Hardcore / Blues, originaire de Mantova. Ce groupe, initié en 2001 à partir d’improvisation et de jam, est à présent rodé aux tournées un peu partout en Europe et en est à son deuxième album.

Changeeeeez ! On reste dans la même salle, on dégage le podium et nous voilà embarqués pour la dernière partie, mais non la moindre, place à nos DJs résidents pour after qui déménage… jusqu’aux petites heures, vous pouvez me croire ! (NDLR : ah oui, ça, on peut le croire 😉

Bref, pour voyager sans vraiment quitter notre ville bien aimée, c’est simple, il suffit de passer par le Rockerill !

Vous avez raté ça ? Soyez rassurés, le Rockerill est de nouveau en action et vous réserve un agenda d’enfer jusqu’à l’hiver prochain…

Pour le connaître, rendez-vous sur www.rockerill.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :