V comme Vecteur (yeaaaah)

6 Mai

vecteur-logo-arriere-3Après le ‘V’ de « victoire », formé entre l’index et le majeur, et celui des « Visiteurs » (ou « envahisseurs » si vous préférez), qui nous ont tous fait flipper à force de bouffer des rats vivants (rappelez-vous des très eighties Donovan et Diana), voici le « V » du Vecteur.

Oui, je sais, la plupart d’entre vous ne connaissent pas le Vecteur. Pourtant, ça fait quand même quelques mois qu’ils sont installés dans les bâtiments rénovés de l’ancien-ancien théâtre Vaudeville, rue de Marcinelle (oui, parce que depuis, le Vaudeville est passé par le Passage de la Bourse, et maintenant ils ont déménagé à l’ancien cinéma Marignan).

Soit, pour faire bref, disons que le Vecteur est une plate-forme multiculturelle pilotée par l’ASBL Orbitale, qui réunit neuf structures. Un lieu d’échange et de création.

Alors bien entendu, le fait d’être tous réunis comme ça au sein d’un même bâtiment, de  réunir différentes disciplines artistiques, ça a pour but de démultiplier les idées (parce qu’il y en a plus dans plusieurs têtes que dans une),  de concentrer les énergies (parce qu’ensemble, on va plus loin), et d’enchaîner concerts, rencontres littéraires, expositions, installations, rendez-vous d’arts plastiques et digitaux, etc etc.

Jusqu’à présent, j’dois dire que c’est pas mal. En plus, comme ils font beaucoup dans l’alternatif, ça donne une visibilité à des initiatives et a des jeunes talents prometteurs qui, autrement, seraient sans doute restés dans l’ombre. Bon, parfois j’comprends pas toujours tout à l’art contemporain, mais l’art, est-ce que c’est fait pour être compris, ou ressenti?

En tout cas, on s’amuse bien, au Vecteur. Le samedi 11 avril, ils ont officiellement inauguré leurs locaux, et on s’est bien amusés. Enfin moi, j’avais une demi-guinze et j’ai trouvé ça fort sympathique de retrouver les ‘people’ des soirées de notre charmante ville. Vous savez, « c’est toudi les mêmes qu’on voit »… La fille ou le mec avec qui on s’est pris une fois un bon délire en soirée, et qu’on ne croise que dans ce genre d’occasions, mais que ça fait quand même bien plaisir de croiser…

La jolie petite rue de Marcinelle était noire de monde, il faisait bon, y avait un type qui faisait de la musique électro en mixant des sons issus de sa PSP (ou son game boy, j’sais plus), et un robot géant genre « Goldorak » que des enfants avaient fabriqué pendant l’après-midi.

Y avait aussi tout le « beau » monde politique, puisque c’est bientôt les élections, mais personnellement, je n’ai pas reçu la traditionnelle chope ‘t’as-vu-comme-j’suis-cool-tu-voteras-pour-moi-hein?’  Snif (Life is a bitch).

Bref, éclectique, la fréquentation du Vecteur. Et c’est ça aussi qu’on aime bien chez eux. Continuez les gars!

Vous n’êtes toujours pas convaincus??? RDV rue de Marcinelle ce vendredi 8 mai, pour l’ouverture du festival Livresse!

Infos sur http://www.vecteur.be/


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :