Et si on reparlait de l’été ? Openfields Festival

19 Oct

Bien que l’actu culturelle ne manque pas en ce moment, la rudesse de l’hiver frappant à notre porte, j’avais envie de me relancer dans un de mes sujets préférés, histoire de se réchauffer un peu : les festivals… ça faisait longtemps !!!

Rappelez-vous, cet été encore, notre belle région n’avait rien à envier à d’autres, en matière de festivités estivales. Profitons-en pour se replonger dans un des derniers festivals de la saison : direction Rêves, Openfields Festival, le 5 septembre dernier.

Pas besoin de vous faire la traduction, vu le nom on a tous compris que ça se passait dans les champs ! Ce que le titre ne dit pas, c’est que ce festival était dédié à l’électro. Une programmation exceptionnelle nous proposait de parcourir les différents courants d’une des cultures les plus marquantes des générations festives actuelles !

L’info étonnante : il s’agissait d’une première édition ! Ca se devait d’être précisé… Quelques chiffres : 4 scènes (dont 3 sous chapiteaux), 70 bénévoles, 3 semi-remorques de matos, une semaine pour le montage – démontage et plus de 1500 entrées !!!

Mais qui a eu cette bonne idée ?

Rappelons qu’un festival électro d’une telle ampleur, c’est une première en Wallonie !!! A l’initiative de cet ambitieux projet, on retrouve trois collectifs assurant chacun la programmation d’une scène.

Commençons par les doyens, Happysnob. Ce collectif organise des soirées électroniques dans la région de Nivelles depuis 2004. C’est également à eux que l’on doit la programmation de la scène électro du Packrock Festival depuis 2005.

Passons ensuite à Synapse. Cette bande de jeunes Carolos a déjà proposé une dizaine d’événements en Wallonie et à Bruxelles depuis 2007, année où ils rejoignent Happysnob pour l’organisation de la scène Electro du Packrock. Leur truc à eux : Drum ‘n Bass, Breakcore et Dubstep. Pour ceux qui n’ont pas tout suivi, pas très grave, ce qu’il faut retenir, c’est que ça déchire à chaque fois !

Et on termine avec le plus jeune des trois, Boya Entertainement, tout droit venu de la capitale. Multidisciplinaire et alternatif, voilà comment se définit ce collectif regroupant musiciens, DJs, peintres, photographes, vidéastes et même cuisiniers ! Ils ne sont actifs que depuis 2008, mais ils rassemblent déjà entre 300 et 400 personnes lors de leurs événements. Ca promet !

Petit tour du propriétaire…

Non loin d’un golf, dans un cadre bucolique et surtout paisible (hihihi !), se dresse la splendide ferme de Pierpont, sa cour, ses tracteurs, ses prairies, ses chiens … Bref, une ferme, quoi ! Après quatre jours de lifting intensif, la voici métamorphosée, pour une quinzaine d’heures, en gigantesque fête dédiée à la culture électro. Customisation réussie !

On entre sur le site, on franchit les grilles de la cour et nous voilà devant l’Electronic Room. Bienvenue chez Happysnob ! Locaux, nationaux, internationaux, passant de la minimale à l’électro française : une multitude d’artistes, dont Hextatic et les Petits piloux, se sont relayés aux platines dans une ambiance de feu jusqu’au bout de la nuit !

Un petit tour au jardin ? Faisons d’abord une petite pause relaxante dans la Chill Out Zone, où l’on retrouve nos amis de Boya, au son apaisant de l’électronica et de l’ambiant. Ca retape !

C’est reparti, direction  la Drum ‘n Bass Area. Ici, Synapse est aux commandes. Ici, vous l’aurai compris, on vibrait au son de la Drum mais pas seulement… Dubstepp, Breakcore et Reggae étaient aussi de la fête ! A l’affiche, entre autres, Aphone, Pneumotracks et surtout l’incontournable star américaine, Otto Von Schirach pour finir la nuit en beauté !

On n’avait pas parlé de quatre scènes ? Si si ! Juste derrière le chapiteau et le bar de Synapse, au beau milieu de la prairie, tel un village d’irréductibles gaulois, se dressent les tentes de Dfaze. C’est avec une joie très communicative, une convivialité teinte de beaucoup d’originalité et d’une touche d’extravagance, que ce collectif français bien implanté dans le milieu alternatif est venu fêter avec nous ses dix ans d’existence. Happy Birthday  Dfaze !!!

Voilà, on a fait le tour, et quel tour !

Mais j’oubliais une chose : faire la fête, c’est bien mais la faire intelligemment, c’est encore mieux. Je m’explique : en mettant sur pied ce projet, les organisateurs ont mis un point d’honneur à minimiser l’impact écologique de leur événement.

Concrètement, une charte comprenant 21 actions durables avait préalablement été établie. C’est ainsi qu’on retrouvait notamment des toilettes sèches sur le site. Et en plus d’être sèches, elles étaient drôles ! Vous avez déjà uriné dans un casque, vous ? Quant à la promo, les affiches, flyers et autres étaient imprimés sur du papier recyclé et l’encre utilisée était végétale et biodégradable.

L’équipe est même allée plus loin en misant sur la sensibilisation du public. Réfléchir un peu en faisant la fête, ça ne peut pas faire de mal… A l’extérieur du site, festivaliers mais aussi riverains et  promeneurs étaient invités à découvrir un Eco-Market où la place était faite aux artisans et aux producteurs locaux.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y en avait vraiment pour tous les genres et tous les goûts. Ca, c’est du rassemblement ! Chapeau à l’équipe !

Vivement l’année prochaine !!!

Je terminerai quand même par un petit conseil à l’attention des distraits :

Sachez que les greens de golf ne sont pas des parkings ! A méditer…

Reportage : Djool

Photos : Emilie

Publicités

Une Réponse to “Et si on reparlait de l’été ? Openfields Festival”

  1. Xavier octobre 19, 2009 à 16 h 48 mi #

    Yeah !

    Ca vaut la peine d’avoir attendu !

    Un très bel article que je ne manquerai pas de référencer pour le festival…

    Un tout grand merci à FaceB !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :